preloader

Jurisprudence

🇨🇬Congo
Ohadata J-13-75
Arrêt n° 011/GCS-2003, Caisse congolaise d'amortissement et l'Etat congolais c/ Société Commisimpex. Cour Suprême du Congo Arrêt du 27/06/2003

Droit De L'arbitrage - Marches De Travaux Publics - Avenants - Exécution - Financements Prives - Créances En Principal Et Intérêts - Paiement Partiel - Reliquat - Protocole D'accord - émission De Billets à Ordre - Défaut De Paiement - Arbitrage - Décision De Condamnation In Solidum - Paiement De La Créance (oui) - Inexécution - Requête Aux Fins De Désignation D'un Expert-comptable - Rapport D'expertise - Ordonnance Sur Pied De Requête - Validation De La Créance - Inscription Au Titre De La Dette De L'état - Intérêt De Droit (oui) - Exécution Provisoire (oui) - Demande De Rétractation - Ordonnance De Rejet - Appel - Recevabilité (oui)

Exceptions Et Fins De Non-recevoir - Inexistence De La Société Commisimpex - Incompétence Du Juge Commercial - Violation Des Règles Relatives Aux Intérêts De Droit - Quantum Des Créances - Contestation - Rejet Des Exceptions - Ordonnances Du Président - Annulation Pour Violation Des Règles D'ordre Public - Décision En Référé - Fixation De La Créance - Inscription De La Totalité Des Créances - Exécution Provisoire

Pourvois En Cassation - Requêtes Aux Fins De Sursis à Exécution - Jonction Des Deux Pourvois - Exceptions D'irrecevabilité - Acte De Notification - Mentions Obligatoires - Omissions Et Insuffisances - Violations Des Formalités Substantielles - Imputabilité Aux Demandeurs (non) - Causes D'irrecevabilité (non) - Expédition De L'arrêt - Défaut De Conformité (non) - Pourvois Et Requêtes Recevables (oui)

Fiche D'audition - Défaut De Communication - Principe Du Contradictoire - Violation De L'article 25 Cpccaf

Ordonnance Sur Requête - Véritables Condamnations - Mesures Préjudiciant Aux Droits Des Tiers - Violation De L'article 219 Cpccaf - Clause Compromissoire - Attribution Et Compétence - Violation Des Stipulations De L'article 10 Du Protocole D'accord - Violation Des Dispositions De L'article 1134 Code Civil - Cassation Et Annulation De L'arrêt - Renvoi Des Parties à L'exécution De La Sentence Arbitrale Définitive

Selon l'article 219 CPCCAF, les présidents des juridictions peuvent ordonner sur requête toutes mesures conservatoires et d'instruction et d'une façon générale toutes mesures urgentes ne préjudiciant pas aux droits des tiers. Et aux termes de l'article 1134 du code civil les conventions légalement formées tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faites et ne peuvent être révoquées que de leur consentement mutuel ou pour les causes que la loi autorise. Elles doivent être exécutées de bonne foi.

En prononçant en vertu de son pouvoir d'évocation, après l'annulation pour motif disciplinaire des ordonnances du Président du Tribunal de commerce, les mesures critiquées qui sont en réalité de véritables condamnations à savoir la fixation de la créance de la société Commisimpex à l'égard de l'Etat congolais, et en ordonnant à la Caisse congolaise d'amortissement d'inscrire la totalité de cette créance au motif que celle-ci avait été reconnue et arrêtée sur la fiche d'audition elle même formellement contestée par l'Etat congolais et la Caisse congolaise d'amortissement, la Cour d'appel, à la suite du Président du Tribunal de commerce s'est mépris sur l'étendue de sa propre compétence telle que déterminée par l'article 219 sus-énoncé et a ignoré également les stipulations de l'article 10 du protocole d'accord qui renvoyait la connaissance de tout litige né de son interprétation, de son exécution ou de toutes autres difficultés y relatives à un règlement amiable et à défaut à l'arbitrage de la Chambre de commerce internationale de Paris, violant par la même occasion les dispositions de l'article 1134 du code civil.

En acceptant de se soumettre au jugement arbitral de la Chambre de commerce internationale de Paris qui, saisie à la diligence des parties a rendu une sentence arbitrale définitive, il convient donc de renvoyer lesdites parties son exécution.

Articles 25, 100, 101, 105, 106, 116, 117, 219 Cpccaf
Article 1134 Du Code Civil

Actualité récente

photo1

Tournée du Président du Conseil des Ministres de l'OHADA : clap de fin au Secrétariat Permanent

Après la Cour Commune de Justice et d'Arbitrage (CCJA) et l'École Régionale Supérieure de la Magistrature (ERSUMA), S.E.M. Ousmane DIAGNE, Président en exercice du Conseil des Ministres de l'OHADA, a achevé sa tournée au sein des Institutions opérationnelles de l'Organisation par une visite conduite au Secrétariat Permanent sis à Yaoundé (Cameroun) le 11 juillet 2024.

couverture

Parution de l'ouvrage intitulé « La médiation OHADA en questions et réponses », sous la direction du Professeur Mayatta Ndiaye Mbaye, Secrétaire Permanent de l'OHADA

Nous avons le plaisir de vous informer de la parution, aux Editions de l'ERSUMA, de l'ouvrage intitulé « La médiation OHADA en questions et réponses », sous la direction du Professeur Mayatta Ndiaye Mbaye, Secrétaire Permanent de l'OHADA, avec la coordination de Annick T. Béatrice Kinsi, Université de Parakou, Bénin.

couverture

Parution de l'ouvrage intitulé « L'arbitrage OHADA en questions et réponses », sous la direction du Professeur Mayatta Ndiaye Mbaye, Secrétaire Permanent de l'OHADA

Nous avons le plaisir de vous informer de la parution, aux Editions de l'ERSUMA, de l'ouvrage intitulé « L'arbitrage OHADA en questions et réponses », sous la direction du Professeur Mayatta Ndiaye Mbaye, Secrétaire Permanent de l'OHADA, avec la coordination de Annick T. Béatrice Kinsi, Université de Parakou, Bénin.

photo1

Compte rendu du séminaire de formation du 02 juillet 2024 à Douala sur le nouvel Acte uniforme portant organisation des procédures simplifiées de recouvrement et des voies d'exécution

Compte tenu de l'importance de cet Acte uniforme dans notre environnement des affaires et de la nécessité d'en maîtriser les contours pour une mise en œuvre efficace pour ses plus grands utilisateurs que sont les acteurs de la justice, en l'occurrence les avocats, le Cabinet d'Avocats Arlette NGOULLA FOTSO a décidé de convier ses confrères à une journée entière d'échanges sur le thème suivant : « La mise en œuvre de l'Acte uniforme portant organisation des procédures simplifiées de recouvrement et des voies d'exécution du 17 octobre 2023 : état des lieux, difficultés et solutions pratiques, perspectives jurisprudentielles ».

photo

Tournée du Président du Conseil des Ministres de l'OHADA : Acte 2 à l'ERSUMA

Après la Cour Commune de Justice et d'Arbitrage (CCJA), l'École Régionale Supérieure de la Magistrature (ERSUMA) a reçu, le 9 juillet 2024, la visite de S.E.M. Ousmane DIAGNE, Président en exercice du Conseil des Ministres de l'OHADA, dans le cadre de la tournée qu'il effectue au sein des Institutions opérationnelles de l'Organisation.