Présentation de l'OHADA

Presentation-OHADA_Page_10.jpg L'Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) a été créée par le Traité relatif à l'Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique.

En savoir plus

Jurisprudence

 
Cour d'Appel de Lomé • Arrêt du 21/07/2009

Ohadata J-10-224

Arrêt n° 112/09, Dénis François ROSAND, Dame LAWSON Latré Kayi Tassito C/ La Société FULLCAT AFRIQUE DE L'OUEST La Société BOKAMION

Catégorie : SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET GROUPEMENT D'INTÉRÊT ÉCONOMIQUE

Mots clés :
DROIT DES SOCIETES COMMERCIALES - VARIATION DES CAPITAUX PROPRES - NOMINATION D'UN ADMINISTRATEUR PROVISOIRE (NON) - DISSOLUTION ANTICIPEE - APPROBATION DU RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES - ARTICLE 371 AUDSCGIE - APPLICATION (OUI)

Articles :
ARTICLE 371 AUDSCG

Une société éprouve de sérieux problèmes de trésorerie et n'a plus de locaux pour abriter son siège. Son commissaire aux comptes conclut à une situation chaotique et irrémédiable. Des associés minoritaires saisissent le Président du Tribunal et demandent la nomination d'un administrateur provisoire avec pour mission de gérer la société et clarifier sa situation financière. Déboutés, ils interjettent appel. Selon la Cour d'appel, la seule possibilité qui s'offre à eux, dans ces circonstances, est de se réunir pour approuver le rapport du commissaire aux comptes et de décider conformément à l'article 371 de l'Acte uniforme de l'OHADA relatif aux sociétés commerciales et aux groupements d'intérêt économique. Elle a donc confirmé l'ordonnance du Président du Tribunal.