preloader

Actualité

photo

Lancement du projet d'appui à la vulgarisation et la dissémination du droit OHADA en Afrique centrale

La ville de Yaoundé a accueilli les 21 et 22 novembre 2022, le premier de la série des quatorze (14) ateliers et sessions de formations prévus au Projet d'appui à la vulgarisation et la dissémination du droit OHADA en Afrique centrale, soutenu par l'Union Européenne dans le cadre du Programme d'appui à l'intégration régionale et à l'investissement en Afrique centrale (PAIRIAC).

Présidée par S.E.M. Salifou ABDOU, Chargé d'Affaires de la République du Niger, Représentant pour la circonstance le Président du Conseil des Ministres de l'OHADA, la cérémonie d'ouverture s'est déroulée en présence de M. Michel Ange ANGOUING, Représentant du Ministre d'Etat, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux du Cameroun, et de S.E.M. Philippe VAN DAMME, Ambassadeur, Chef de Délégation de l'Union européenne au Cameroun.

L'atelier, intitulé « Optimiser le règlement des différends à travers les MARD », a permis de susciter pendant deux journées des échanges constructifs entre plus de 80 professionnels dont de nombreuses femmes juristes d'entreprises, avocats, notaires, huissiers, magistrats et greffiers. Dédiés aux modes alternatifs de règlement des différends (MARD) en général, et à l'arbitrage et la médiation en particulier, les différents modules ont été animés conjointement par le Professeur Henri-Désiré MODI KOKO, Secrétaire Général de l'Université de Douala, le Dr. Gaston KENFACK DOUAJNI, Directeur de la Législation au Ministère de la Justice et le Dr. Alexis NDZUENKEU, Directeur des Affaires Juridiques, de la Documentation et de la Communication a.i. de l'OHADA. Les échanges ont permis de constater que les MARD et la justice étatique forment un couple inséparable dans l'offre d'une justice de qualité. Le succès des MARD suppose que ses potentiels prescripteurs prennent conscience des nombreux avantages attachés à ces formes de justice contractuelle, et que le système de justice étatique en accompagne efficacement le déploiement.

Le Secrétaire Permanent de l'OHADA exprime sa profonde gratitude à l'endroit de l'Union européenne pour son appui financier à l'organisation de la série de formations ainsi inaugurée. Il forme le vœu que ces activités de dissémination contribuent à une meilleure appropriation du droit OHADA par ses utilisateurs et à un réel essor des MARD pour le plus grand bien de nos économies.

Le Secrétaire Permanent,
Pr. Emmanuel Sibidi DARANKOUM

Commentaires

  • 25/11/2022 22h17 MFOULA-NGHANGUY MOUTSIG

    Merci pour cette belle pierre à l'édifice de la construction du droit OHADA en Afrique Centrale. Cet atelier m'intéresse particulièrement dans le cadre de mon mémoire. Comment espérer avoir un résumé de ce qui a été dit s'il vous plaît ?

  • 25/11/2022 14h43 DON JOSÉ MUANDA

    Très heureux de saisir cette opportunité pour l'Afrique centrale car de nombreuses personnes tant morales que physiques éprouvent encore des difficultés face au Droit communautaire OHADA.
    Je salue cette merveilleuse initiative

Laisser un commentaire