preloader

Actualité

photo1

Compte-rendu d'activités du Club OHADA / UASTM, Niamey, 9 et 10 mai 2023

Visite d'immersion au Tribunal du Commerce de Niamey le 09 mai 2023 - Cette visite a permis au Club OHADA d'assister aux audiences tenues dans la salle d'audience dudit Tribunal, de suivre les délibérés des dossiers mis en délibéré ainsi que les débats contradictoires des avocats des parties. Elle s'est poursuivie par une présentation par le greffier en chef de l'organigramme du tribunal et son fonctionnement, ainsi que du Registre du Commerce et du Crédit Mobilier (RCCM) OHADA.

affiche

Séminaire de formation sur le Système comptable des entités à but non lucratif de l'OHADA, du 09 au 11 mai 2023 à Niamey

Pour marquer les 30 ans du Traité OHADA (17 octobre 1993 - 17 octobre 2023), un important séminaire international de formation est organisé à Niamey (Niger) sur le thème : « Le Système comptable des entités à but non lucratif de l'OHADA : un nouvel outil au service des professionnels du chiffre de l'espace OHADA ».

photo1

53e session du Conseil des Ministres de l'OHADA : de nouveaux textes dans le domaine de la comptabilité

Le Conseil des Ministres de l'OHADA a tenu les travaux de sa 53e session les 21 et 22 décembre 2022 au Centre international de conférences Mahatma Gandhi de Niamey (Niger). Cette réunion était précédée, comme de coutume, de celle du Comité des Experts. Au terme de ses délibérations, le Conseil des Ministres a pris de nombreuses décisions relatives à la vie et aux activités de l'Organisation.

photo

La RDC à la tête de l'OHADA dès janvier 2023 pour un mandat d'une année

La République Démocratique du Congo va prendre la présidence de la conférence de chefs d'Etat et de gouvernements de l'Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA). C'est ce qui ressort de la 53e réunion du Conseil des ministres de l'OHADA, tenue à Niamey, capitale de la République du Niger, du 21 au 22 décembre 2022.

53e session du Conseil des ministres de l'OHADA : Le comité des experts s'est réuni à Niamey en prélude au Conseil des ministres

Niamey abrite du 21 au 22 décembre, la 53e session du conseil des ministres de l'Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (l'OHADA), un instrument intergouvernemental efficace d'intégration juridique qui rassemble 17 Etats membres. En prélude à cette session, le comité des experts s'est réuni à Niamey pour 3 jours à partir du 17 décembre pour se pencher sur les points inscrits à l'ordre du jour de la rencontre des ministres.

photo

Ouverture à Niamey de la réunion préparatoire des experts de l'OHADA en prélude à la 53e session du conseil des ministres

Niamey, 17 Déc (ANP)- Les travaux du comité des experts de l'Organisation pour l'harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA), en prélude à la 53e session du conseil des ministres, se sont ouverts ce samedi 17 décembre 2022, à Niamey, sous la présidence du Ministre nigérien en charge de la Justice, président du conseil des ministres de l'OHADA, M. Ikta Abdoulaye Mohamed. Au cours de ces travaux préparatoires, les experts auront à se pencher sur plusieurs points inscrits à l'ordre du conseil de façon à éclairer le ministres.

photo1

52è session du Conseil des Ministres de l'OHADA, les 14 et 15 avril 2022 à Niamey (République du Niger)

Le Conseil des Ministres de l'Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA), instance législative et organe de délibération qui regroupe les Ministres de la Justice et les Ministres des Finances des dix-sept (17) Etats Membres de l'OHADA, s'est réuni à Niamey (Niger), du 14 au 15 avril 2022, à l'occasion de sa 52e session.

photo

OHADA : le Conseil des ministres en conclave à Niamey pour impulser une nouvelle dynamique à l’organisation commune

Dans son discours d'ouverture, le chef du gouvernement nigérien, a au nom du Président de la République SEM Bazoum Mohamed, Président en exercice de la Conférence de Chef d'Etat de l'OHADA, rappelé le contexte dans lequel se tient cette 52e Session du Conseil des ministres de l'organisation commune. « Le développement des affaires ne peut se faire que dans un cadre offrant un minimum de sécurité et de garantie », a estimé SEM. Ouhoumoudou Mahamadou...