preloader

Jurisprudence

🇧🇯Bénin
Ohadata J-10-244
Arrêt n° 005/2006, Affaire Louis Augustin KOKOU de CAMPOS c/ Port autonome de Cotonou. Cour d'Appel de Cotonou Arrêt du 30/11/-1

Saisie Conservatoire - Convention écrite D'honoraires Entre Un Avocat Et Son Client - Acomptes Verses - Non Paiement Du Solde D'honoraires Réclame - Créance Fondée En Son Principe - Recouvrement De La Créance Menace - Saisie Conservatoire Possible
Saisie Conservatoire - Créances D'honoraires - Dettes Alimentaires - Mise En Péril De La Vie Familiale Et De La Vie Professionnelle Du Créancier. Saisie Fondée
Saisie Conservatoire - Mentions De L'acte De Saisie - Absence De Mention De La Forme De La Personne Morale Débitrice - Absence De Grief - Validité De L'acte
Saisie Conservatoire - Nullité De L'acte De Saisie Soulevée En Appel Pour La Première Fois - Irrecevabilité Du Moyen De Nullité

L'article 54 AUPSRVE n'exige pas, pour justifier la saisie conservatoire, une créance certaine, liquide et exigible. Le juge, pour ordonner la saisie conservatoire, doit seulement rechercher l'existence d'une créance paraissant fondée en son principe et non un principe certain de créance. Il en est ainsi lorsqu'il existe une convention d'honoraires entre un avocat et son client et que des acomptes importants ont été réglés par le débiteur.
La résistance relativement à des honoraires qui sont des dettes alimentaires indispensables à la vie de la famille du créancier et à la bonne marche de son cabinet d'avocat lui crée un préjudice certain et constitue pour lui un péril en la demeure et une menace pour le recouvrement de sa créance.
Selon la combinaison des articles 54 et 55 AUPSRVE et 70 et 173 du code béninois de procédure civile, l'absence de mention sur la forme de la personnalité morale du débiteur ne peut entraîner la nullité de l'acte de saisie si elle ne cause aucun grief à ce dernier alors qu'au surplus ce moyen n'est soulevé pour la première fois que tardivement en appel.

Article 54 Aupsrve
Article 55 Aupsrve
Article 77 Aupsrve
Article 82 Aupsrve
Article 83 Aupsrve
Article 70 Code De Procédure Civile Béninois
Article 173 Code De Procédure Civile Béninois

Actualité récente

photo1

Compte rendu de la finale nationale du Concours International « Génies en Herbe OHADA », le 02 juillet 2022 à Abidjan

Les nouveaux représentants de la Côte d'Ivoire au Concours International « Génies en Herbe OHADA » sont connus depuis le samedi 02 juillet dernier au bout d'une finale riche d'émotions. La cérémonie de clôture de cette 13e édition nationale s'est tenue au sein de la Cour Commune de Justice et d'Arbitrage de l'OHADA sis à Abidjan-Plateau.

photo1

Compte rendu relatif aux épreuves de demi-finale et finale du concours d'excellence en droit OHADA, édition de juillet 2022 à Brazzaville

Poursuivant sa mission de promotion et de vulgarisation du droit OHADA en république du Congo, le Cercle de Réflexion des Juristes en Herbe (C.R.J.H) a organisé la demi-finale et la finale de la 4e Edition du concours d'excellence en droit OHADA le samedi 02 juillet 2022, au siège de la commission nationale OHADA, sise dans l'enceinte de palais de justice de Brazzaville.

photo1

Projet OHADA Climat des affaires Océan Indien / Madagascar

À la demande du Président de l'Association ACP LEGAL Océan Indien, Yves JÉGO, ancien ministre, Rindra HARIZO, représentante de l'Association ACP LEGAL Océan Indien à Madagascar, s'est rendue en mission à Antananarivo dans le cadre du Projet « Soutien à l'amélioration du climat des affaires dans la zone Océan Indien », financé par les fonds de coopération régionale européen Interreg et l'AFD.

OHADA / Maroc / Master de droit des affaires de l'Ecole de droit de la Sorbonne délocalisé à Fès (Euromed)

A la rentrée prochaine, l'Ecole de droit de la Sorbonne accueillera à Fès (Maroc), en partenariat avec l'université Euromed, la première promotion d'un master de droit des affaires délocalisé qui ambitionne de former de futurs praticiens capables d'évoluer dans un environnement international maitrisant le droit des affaires français, marocain et de l'OHADA.

photo1

Première édition réussie de l'Ecole d'été internationale OHADA tenue à Ouagadougou du 20 au 25 juin 2022

Débutée le lundi 20 juin 2020 au Centre National Cardinal Paul Zoungrana de Ouagadougou, la première édition de l'Ecole d'été internationale OHADA a regroupé des participants venus du Tchad, Gabon, Côte d'ivoire, Benin, Togo, Sénégal, Niger et Burkina Faso. Pendant six jours les participants ont examiné l'ensemble du dispositif de l'OHADA notamment les 10 Actes uniformes adoptés et en vigueur dans les 17 Etats membres, présentés par des spécialistes expérimentés qui allient la théorie à la pratique du droit uniforme africain.

affiche

Séminaire de formation sur la prévention du blanchiment de capitaux et financement du terrorisme, les 20 et 21 juillet 2022 à Conakry (Guinée)

L'Institut de Formation et d'Expertise Juridique (IFEJ), en collaboration avec le Cabinet GOVERNANCES, organise les 20 et 21 juillet 2022 à Conakry un séminaire de formation sur la « prévention du blanchiment de capitaux et financement du terrorisme » animé par Pierre LAPORTE, avocat au barreau de Paris et associé fondateur du cabinet Governances.

photo1

Compte-rendu de la participation de l'UNIDA-CI au 9ème Salon National des Etudiants et Cadres comptables (SNEC) 2022

Le samedi 04 juin 2022 s'est tenue la 9ème édition du Salon National des Etudiants et Cadres Comptables (SNEC) organisé par l'Association des Etudiants en Finance Comptabilité et Gestion des Entreprises de Côte d'Ivoire (AEFCGE-CI), au centre national des matériels scientifiques (CNMS) de Cocody autour du thème : « Le développement des services financiers dans le cadre de l'inclusion financière ».