preloader

Actualité

photo1

Séminaire de formation sur le recouvrement des créances et des voies d'exécution, les 24 et 25 mars 2022

Séminaire de formation sur le thème général « Le contentieux du recouvrement des créances et des voies d'exécution : cas de l'injonction de payer et de la saisie-attribution des créances dans leurs aspects juridiques et pratiques »

Date : jeudi 24 et vendredi 25 mars 2022
Lieu : Centre National Cardinal Paul Zoungrana (salle moyenne VIP)
Ouagadougou (Burkina Faso)

Présentation générale

Dès son entrée en vigueur le 10 juillet 1998, l'Acte uniforme portant Organisation des procédures simplifiées de recouvrement et voies d'exécution (AUPSRVE) de l'OHADA avait suscité beaucoup d'espoir chez les opérateurs économiques, qui y ont vu un nouvel instrument juridique de recouvrement plus rapide de leurs créances à moindre coût, et une réelle revalorisation du titre exécutoire. Cependant, aujourd'hui plus de 20 ans après, à la pratique, force est de constater que cet optimisme est à relativiser.

En effet, s'agissant de la procédure de l'injonction de payer régie par les articles 1 à 18 de l'Acte uniforme précité, l'AUPSRVE de l'OHADA visait à permettre aux entreprises et aux opérateurs économiques de recouvrer rapidement et facilement leurs créances qui à priori ne souffraient pas de contestation, afin d'honorer leurs propres échéances et de contribuer ainsi plus efficacement au développement de leur activité économique.

A propos de la saisie-attribution des créances, elle est régie par les articles 153 à 172 de l'Acte uniforme, cette mesure d'exécution était certainement l'une des innovations majeures de la réforme des procédures d'exécution en droit OHADA. Il s'agissait d'une mesure d'exécution forcée dont l'objet est de permettre à un créancier muni d'un titre exécutoire constatant une créance liquide et exigible, d'en obtenir le paiement en saisissant entre les mains d'un tiers les créances de son débiteur portant sur une somme d'argent.

A ce jour, l'injonction de payer et la saisie-attribution des créances ont connu une très abondante application jurisprudentielle tant par les juridictions nationales (TGI, TC, CA) que par la Cour Commune de Justice et d'Arbitrage de l'OHADA, au point où des grandes tendances liées à la mise en œuvre de ces mesures d'exécution se sont déjà formées. Une étude de la jurisprudence de la CCJA de l'OHADA a montré que si la procédure d'injonction de payer en droit OHADA s'avère en théorie incontestablement simple, rapide et peu coûteuse dans ses considérations non contradictoires, dans la pratique cependant, l'objectif de célérité voulu par le législateur OHADA apparait comme un leurre dans ses considérations contentieuses. Par ailleurs, malgré les avancées de l'Acte uniforme sus-cité de l'OHADA, la saisie-attribution des créances quant à elle, présente encore des insuffisances pratiques qui limitent son efficacité.

En somme c'est toute l'efficacité du droit OHADA de recouvrement des créances qui est mise en doute. Heureusement, le processus de révision de cet Acte uniforme a été engagé depuis quelques temps et l'on espère une amélioration de la situation en réduisant les obstacles juridiques tout en opérant une meilleure intégration du titre exécutoire pour entrevoir la sécurité juridique des investissements dans l'espace OHADA.

Le présent séminaire de formation a pour objet de fait l'état des lieux de l'efficacité du droit OHADA de recouvrement des créances à la lumière de la pratique afin d'envisager les perspectives d'évolution dans le cadre de la réforme en cours de l'AUPSRVE pour l'intérêt des créanciers.

II. Objectifs du séminaire de formation

II.1- Objectifs généraux du séminaire

  • Porter à la connaissance des participants, les principales tendances jurisprudentielles formées par les juridictions nationales (TGI, TC, CA) et la Juridiction Suprême de l'OHADA en matière de recouvrement de créances et de saisie attribution de créances.
  • Débattre des questions pratiques liées à la mise en application des dispositions de l'AUPSRVE de l'OHADA dans la perspective de contribuer à la réforme en cours de cet Acte uniforme.
  • Permettre aux différents acteurs concernés d'échanger sur leurs préoccupations respectives en matière de recouvrement et de saisie-attribution de créances.
  • Connaître les techniques et les outils en vue d'un choix de stratégies appropriées.

II.2- Objectifs spécifiques du séminaire

A la fin de cette formation, les participants seront en mesure de :

  • Mettre en œuvre des procédures de recouvrement et de saisie attribution des créances les plus adaptées aux chances d'exécution sur le patrimoine du débiteur, évaluées au regard du contexte et des perspectives économiques des activités de ce dernier.
  • Maîtriser la gestion des contentieux en la matière etc.
  • Maîtriser les clés, les stratégies et les subtilités juridiques pour mettre à néant des actes mal diligentés.
  • Pour les banques comme tiers-saisis, savoir accomplir leurs obligations légales en vue de faire écran à la mise en cause de leur responsabilité civile.

III. Contenu des modules

Sous thème I. La pratique de l'injonction de payer

Module 1. L'injonction de payer : une procédure simple et rapide dans sa phase non contentieuse

  • Exposé suivi de Débats

Module2. L'injonction de payer : une procédure complexe dans sa phase contentieuse

  • Exposé suivi de Débats
  • Cas pratique

Sous thème II. La pratique de la saisie-attribution des créances

Module 1. Les conditions de mise en œuvre de la saisie-attribution des créances

  • Exposé suivi de Débats

Module 2. Les opérations de la saisie - attribution des créances

  • Exposé suivi de Débats

Module 3. Les effets de la saisie - attribution des créances

  • Exposé suivi de Débats
  • Cas pratique

Conclusion

IV- Public cible :

Ce séminaire de formation et de perfectionnement pratique s'adresse particulièrement :

  • Aux juristes de banques et juristes d'entreprises qui sont amenés à préparer tous types d'actes pour les soumettre aux conseils extérieurs (Avocats, Notaires, Huissiers) afin de les doter d'outils leur permettant de soustraire leurs entreprises aux risques juridiques et financiers liés la gestion d'une procédure de saisie-attribution de créances
  • Aux Directeurs et chefs d'agences des établissements de crédit (Banques, Micro-finances, Crédit-bail)
  • Aux gestionnaires de comptes clients / Crédit managers / Chargés de recouvrement
  • Aux responsables juridiques et contentieux
  • Aux magistrats : pour leur permettre d'appréhender les différents cas de difficultés qui peuvent se poser dans la mise en œuvre des Actes uniformes par une pratique harmonisée
  • Aux comptables, administratifs, et autres cadres et gestionnaires qui sont à un niveau de responsabilité leur permettant d'avoir un impact sur les processus de gestion et de recouvrement des créances, au besoin par une procédure judiciaire adaptée

V- Animateurs :

La formation pratique sera co-animée par monsieur Valery Jean Prosper SILGA, Magistrat, Président de la chambre commerciale de la Cour d'appel de Ouagadougou, auteur d'un ouvrage dont le titre est « La pratique de la saisie attribution en droit OHADA », formateur au Certificat OHADA organisé par Cercle OHADA au CERPAMAD à Ouagadougou.

Et la participation comme invité de monsieur Alain ZERBO, Magistrat, Président du Tribunal de commerce de Ouagadougou, auteur d'un ouvrage dont le titre est « Analyse critique de l'effectivité du recouvrement de créance en droit OHADA », formateur également au Certificat OHADA organisé par Cercle OHADA au CERPAMAD à Ouagadougou.

VI- Durée et frais de la formation :

La formation se déroulera en deux jours, le 24 et 25 mars 2022. Les frais d'inscription au présent séminaire sont de 200 000F CFA HT donnant droit à la participation au séminaire, aux supports de formation, aux pauses-café et déjeuners, à une attestation de participation.

NB : Dans le cas où le nombre de participants est jugé pédagogiquement insuffisant, Cercle OHADA se réserve le droit d'annuler ou de reporter la formation à une date ultérieure. En cas d'annulation, toute somme versée est intégralement remboursée.

VII- Renseignements et inscriptions :

Télécharger le bulletin d'inscription

Cercle OHADA du Burkina
E-mail : cerclohadaburkina@yahoo.fr
Tél. : +226 78 27 00 74 / 75 31 57 92

Ou

Secrétariat du CERPAMAD
Sis à la zone du bois, près du canal de Zogona, ex-secteur 13 à Ouagadougou
Tél. : +226 25 36 07 03

Laisser un commentaire