preloader

Actualité

Propagation et développement du droit OHADA de l'arbitrage : Une académie africaine de l'arbitrage ouvre ses portes à Bamako

  • 23/07/2015
  • 4577
  • Aucun commentaire

Dans le cadre du développement, de la promotion et de la diffusion du droit de l'Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA), les cabinets d'avocats Lazareff le Bars de Paris et Jurifis Consult de Bamako ont conjugué leurs efforts afin d'engendrer une académie africaine de l'arbitrage sur les berges du fleuve Niger les 21 et 22 juillet 2015 pour rehausser le niveau des avocats et juges maliens sur l'arbitrage ; une académie qui a ouvert ses portes le mardi 21 juillet 2015 à l'hôtel Radisson de Bamako sous la houlette du ministre de la Promotion des Investissements et du Secteur Privé Me Mamadou Gaoussou Diarra. C'était en présence de Mamadou Ismaila Konaté du cabinet d'avocats Jurifis Consult, de Bénoit le Bars associé fondateur du cabinet Lazareff le Bars, du président du Chambre de Commerce et d'Industrie du Mali Mamadou Tieny Konaté.

Mamadou Ismaila Konaté, l'éminent avocat inscrit au barreau du Mali depuis 20 ans, a fait savoir que le projet de cette académie africaine de l'arbitrage, initiative des cabinets Lazareffs Le Bars et Jurifis Consul, vise à donner l'occasion aux professionnels de se familiariser et d'accéder aux outils et instruments de l'arbitrage international dédiés au contentieux des affaires en Afrique. Elle vise également à leur donner les moyens d'acquérir de véritables connaissances tant théoriques que pratiques, ajoute-t-il.

Le programme des deux jours de formations couvre tous les aspects de la procédure arbitrale et s'adresse à tous les praticiens du droit, les juristes d'entreprises et des ministères, les entreprises d'Etat ; les acteurs politiques ainsi que les étudiants et chercheurs, annonce-t-il. Il a noté que les entreprises maliennes ont un criard besoin d'arbitrage et cette académie permettra de combler ce trou.

Le ministre de la Promotion des Investissements et du Secteur Privé Me Mamadou Gaoussou Diarra a attesté que ce séminaire servira à rehausser les compétences des juristes maliens tout en les permettant d'instaurer un système juridique fiable et confortable avec tous les pays de l'OHADA. « La justice classique demeure incontournable dans le monde des affaires, elle permettra de fluidifier le monde des affaires », affirme-t-il.

Le président de la chambre de Commerce et d'Industrie du Mali Mamadou Tieny Konaté a souligné que cette académie vient à point nommé et répond à un besoin cruel de formation des arbitres maliens. Il a décrié la lenteur du centre d'arbitrage malien qui a du plomb dans les ailes, tout en émettant le vœu que cette académie lui permettra de répondre aux attentes des hommes d'affaires maliens. Que les sessions seront animées par les éminents avocats comme Benoit le Bars et Mamadou Ismaila Konaté et à l'issue de la formation, tous les participants recevront des certificats de formation délivrée par l'académie.

Une seconde édition de formation s'ouvrira en novembre 2015 au Burkina, au Bénin, au Niger, et au Togo. Les deux cabinets à savoir Jurifis Consul et Lazareff le Bars compte rééditer le séminaire courant 2016.

Moussa Samba Diallo

Source : Journal L'Indépendant (maliweb.net)

Laisser un commentaire