Présentation de l'OHADA

Presentation-OHADA_Page_18.jpg L'Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) a été créée par le Traité relatif à l'Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique.

En savoir plus

Actualité

OHADA / Niger / Compte rendu de la finale de la 4è édition du Concours de l'As de la plaidoirie en Droit OHADA, le 13 juin 2020 à Niamey

21/06/2020 11h15 • Lu 1081 fois
Imprimer

Communiqué du Club OHADA UAM/FSJP de Niamey

photo1

C'est la salle d'audience du Tribunal de Commerce de Niamey qui a servi de cadre à la finale du Concours de l'As de la plaidoirie en Droit OHADA, le samedi 13 juin 2020.

Après le mot de bienvenue, le président du Club OHADA rappelle l'objectif du Concours qui est la promotion du Droit OHADA à travers la pratique judiciaire pour les étudiants et souligne le contexte sanitaire dans lequel s'opère la finale.

Une audience (fictive) de la Cour Commune de Justice et d'Arbitrage (fictive) est alors mise en place. Elle est composée de 5 juges : Fatoumata Dougbé assistée de Moustapha Issoufou Diallo, Bachir Djado, Nana Fatchima Ibrahim et Issaka Sanda Nafissa et du greffier Mahamadou Harissou qui informe la présidente de l'unique affaire inscrite au rôle du jour.

photo2

Ainsi, la finale oppose deux candidats : Raaya Issoufou Nadia (demandeur) et Idé Moussa Ismaël (défense). Il s'agit pour les deux finalistes d'argumenter en fonction de leurs positions autour d'un cas hypothétique : révocation abusive sans juste motif du dirigeant d'une société anonyme avec conseil d'administration et assignation d'une personne morale en contestation d'une créance. Les critères d'évaluation des candidats sont la maîtrise du cas hypothétique, la maîtrise des faits et de la procédure, la maîtrise de la règle de droit et des moyens juridiques articulés...

photo3

Après 30 minutes de plaidoirie, la Cour procède à la phase des questions aux deux plaideurs.

La Cour s'étant retirée pour délibérer, une phase de questions-réponses autour du système de droit des affaires unifié OHADA permet aux participants ayant donné les bonnes réponses de remporter un ouvrage en Droit OHADA.

A la reprise de l'audience, la Cour déclare Maître Idé Moussa Ismael vainqueur de la 4è édition du Concours de l'As de la plaidoirie en Droit OHADA. Les membres de la Cour fictive dispensent alors à tour de rôle des conseils aux deux candidats.

Tous les candidats ont reçu un certificat de participation et un ouvrage en Droit OHADA. On note également la présence de plusieurs invités de marque.

Une photo de famille a sanctionné la fin de cette finale de la 4è édition du Concours de l'As de la plaidoirie en Droit OHADA 2020.

photo4
photo5
photo6
photo7
photo8
photo9

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter :

Souleymane MAMANE GANI
Email : souley.gani15@gmail.com

Laisser un commentaire

23/06/2020 10h04 par Amadou Tidjani Gambo

Bon vent à l'initiative! Facilitations au lauréat! Je voudrai profiter de cette tribune pour plaider pour que le comité OHADA accorde une attention à l'Acte uniforme ohada relatif au droit des sociétés coopératives. Les praticiens dans ce domaine, dont je fais partie, sont des agronomes. Nous accompagnons les sociétés coopératives pour qu'ils se conforment. Un accompagnement du comité ohada pour nous permettre de mieux comprendre l'AUSCOOP serait une initiative louable.

23/06/2020 09h54 par Giresse Dongui

Mes félicitations aux organisateurs et aux participants, est il possible de voir la videos ?
si c'est possible, merci de mettre à disposition le lien.

CORDIAL

22/06/2020 16h23 par Parfait Dihoukamba

Toutes nos félicitations aux heureux reciplandaires de la 4eme Concours de l'AS-OHADA.
Nous sommes en communions pour changer la vision de l'Afrique.
garde vous Bien contre la pandemie COVID- 19.

Autochtones vôtres.

Congo- Brazzaville.