Présentation de l'OHADA

Presentation-OHADA_Page_14.jpg L'Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) a été créée par le Traité relatif à l'Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique.

En savoir plus

Actualité

Siège de l'OHADA : le chantier lancé

25/08/2019 13h31 • Lu 866 fois
Imprimer

photoLe ministre d'Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux a procédé à la pose de la première pierre de ce bâtiment mardi, 20 août 2019 à Yaoundé.

On y sera comme à la maison. Le siège du secrétariat permanent de l'Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA) dont la première pierre a été posée mardi, 20 août 2019 à Yaoundé en face du ministère des Relations extérieures propose diverses commodités. Laurent Esso, ministre d'Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux (Minjustice) a sacrifié au rituel en présence du représentant du ministre des Finances et du secrétaire permanent de l'institution, Dorothé Cossi Sossa. Pour l'occasion, Laurent Esso a pris la parole en lieu et place de Maître Ruth Monteiro, la présidente en exercice du Conseil des ministres de l'OHADA et en sa qualité de ministre de la Justice du pays qui abrite le siège de cette organisation. « Prenant acte du rôle de plus en plus croissant de l'Organisation dans la construction d'un environnement des affaires favorables aux investissements au sein de ses Etats parties, le Conseil des ministres de l'OHADA a décidé de doter le siège de cette organisation d'un immeuble moderne, digne des ambitions de nos pères fondateurs », a affirmé Laurent Esso.

En effet, ce bâtiment qui va s'étendre sur un terrain de 2617 m2, sera constitué de dix étages, 200 bureaux modulables, un auditorium, des salles de conférences, une bibliothèque, un parking sous terrain d'une capacité d'une centaine de véhicules au moins, etc. Il prendra en compte des considérations environnementales puisque le bâtiment sera doté à chaque niveau d'un espace vert que le travailleur pourra apprécier grâce aux grandes baies vitrées. « C'est un bâtiment écologique qui nous permet de faire une économie d'énergie. Nous allons utiliser des matériaux locaux », a indiqué Mesmin Watat-Djanga, architecte, concepteur de la maquette. Cet ouvrage est aussi considéré comme un outil essentiel à l'autofinancement de l'institution puisque, comme indiqué sur la plaquette de présentation de l'ouvrage, les revenus locatifs des appartements distribués sur 8 des 10 étages procureront des ressources substantielles à l'OHADA, participant ainsi à l'autofinancement de l'organe et à un abaissement de la charge contributive des Etats membres. Pour cette structure dont la mission, est l'harmonisation et la modernisation du droit des affaires en Afrique afin de garantir dans les Etats membres, la sécurité juridique et judiciaire des investissements, ce nouvel investissement traduit la volonté de l'institution d'aller toujours plus haut. On devra attendre trois ans pour voir ce bâtiment tout écolo.

Source : www.cameroon-tribune.cm

Laisser un commentaire