preloader

Actualité

Compte rendu du Séminaire de Comptabilité OHADA - 15 au 17 décembre 2008 / CONAKRY / GUINEE

  • 21/01/2009
  • 8342
  • Aucun commentaire
Promouvoir des solutions nationales dans un esprit communautaire. Du 15 au 17 décembre 2008, s'est tenu à Conakry un séminaire de formation professionnelle sur la « Pratique et actualités du système comptable OHADA ». Cette rencontre a réuni des professionnels de plusieurs sociétés et établissements privés et publics guinéens dans le but de leur faire partager le système comptable de l'Organisation en Afrique pour l'Harmonisation du Droit des Affaires. Cette formation de trois jours était axée sur les bases conceptuelles du Système Comptable OHADA, les principes comptables, les règles d'évaluation, le cadre comptable, les principales difficultés comptables et les états financiers. Deux formateurs experts-comptables (Sékou Konaté, ancien directeur de la BECEAO et Souleymane SERE, professeur associé au cycle d'expertise comptable au CESAG, Dakar) venus de l'Afrique de l'Ouest ont animé ce séminaire de formation (Lire l'interview de Monsieur SERRE). C'est dans le but de vulgariser et de promouvoir le SYCOHADA que le Club OHADA Guinée a décidé d'organiser ce séminaire pour les professionnels dans le souci d'harmoniser et de centraliser les données comptables de tout l'espace OHADA. Car, aujourd'hui, avec l'ancienne pratique comptable, il y a de nombreux problèmes qui surgissent. Parmi eux, il y a l'hétérogénéité des référentiels comptables, l'importance du secteur informel qui pour le moment n'est pas pris en compte, la pluralité de réalisation des bilans, la diversités des dates de clôture et le vieillissement de l'arsenal juridique. Pour pallier tous ces obstacles, les experts préconisent l'application du Système Comptable OHADA pour centraliser toutes les entreprises évoluant dans les secteurs identiques. Car, l'objectif du Système Comptable OHADA est de promouvoir des solutions nationales dans un esprit communautaire. Malgré son importance, le SYSCOA (système comptable africain) et le Système Comptable OHADA ne s'appliquent pas aux banques, aux établissements bancaires, aux assurances et tout ce qui relève de la comptabilité publique parce que ces institutions ont leur propre plan comptable. Principes comptables. Les participants à ce séminaire ont bénéficié d'une formation sur un ensemble de principes comptables qui constituent les bases du système OHADA. La pratique comptable exige dans l'élaboration des états financiers, la prudence qui est une règle d'or. Ensuite, il y a la permanence des méthodes (présentation et évaluation), la correspondance du bilan de clôture au bilan d'ouverture, la spécialisation des exercices, le coût historique, la continuité de l'exploitation et de l'utilisation d'un bien (régis par les articles 39 et 71 de l'OHADA). Et enfin, la transparence, les importances significatives qui sont aussi l'importance de l'état annexé et la prééminence de la réalité sur la forme. Les applications retenues dans le Système Comptable OHADA. Il y a entre autres les biens pris en crédit-bail et ceux détenus dans le cadre d'une concession de services publics, les biens frappés de réserves de propriété, le personnel intérimaire et les effets escomptés non échus. L'objectif de ce référentiel comptable régional qu'est le Système Comptable OHADA est la promotion de la bonne gouvernance dans les entreprises. Car, sans cela, beaucoup d'entreprises dans lesquelles les responsables n'ont pas été conséquents, sont appelées à tomber dans la faillite. Et les conséquences qui résultent d'une entreprise mal gérée, c'est le manque de financement, la faillite et la perte de sa trésorerie. Objectifs du Système Comptable OHADA. L'un des objectifs principaux du Système Comptable OHADA est de tendre vers la convergence des normes comptables nationales et des normes comptables internationales pour des solutions de haute qualité par le renforcement des analyses de performances et de perspectives financières des entreprises afin d'éclairer les décisions de gestion, d'investissement et d'octroi des crédits.
Ensuite, il s'agit de mettre à la disposition des Etats un outil pouvant contribuer à la définition des options de politique économique ainsi qu'au suivi de leurs incidences sur les entreprises mais aussi sécuriser les relations d'affaires dans l'espace de l'Union. Et enfin, soutenir le marché régional en lui fournissant des données comptables et financières fiables. Aujourd'hui, constatent les experts, l'intégration des Etats de l'UEMOA passe nécessairement par l'adoption d'un référentiel comptable commun parce que la centrale des bilans de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest s'intéresse à la différence des centrales des bilans des banques centrales des états et à la vie juridique des entreprises. Sa vulgarisation reste donc l'objectif majeur des experts de l'UEMOA afin d'harmoniser l'ensemble des activités des entreprises évoluant dans l'espace OHADA. Au terme du séminaire, les participants se sont dit très satisfaits de la qualité de la formation et ont promis d'être des formateurs afin de mieux partager les expériences acquises avec leurs collègues dans leurs entreprises respectives. Amadou DIALLO

Laisser un commentaire