Présentation de l'OHADA

Presentation-OHADA_Page_01.jpg L'Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) a été créée par le Traité relatif à l'Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique.

En savoir plus

Jurisprudence

 
Cour Commune de Justice et d'Arbitrage (CCJA) • Arrêt du 27/04/2015

Ohadata J-16-56

Arrêt n° 056/2015, Pourvoi n° 083/2012/PC du 20/07/2012, Affaire : ECOBANK SENEGAL SA c/ 1) Banque Sahelo Saharienne pour l'Investissement et le Commerce BSIC SENEGAL, 2) ATEX COMODITIES.

Mots clés :
POURVOI EN CASSATION
MOYEN NOUVEAU : IRRECEVABILITÉ
INSUFFISANCE DE MOTIFS - INSUFFISANCE DE MOTIFS NON CARACTÉRISÉE : REJET DU MOYEN
SAISIE-ATTRIBUTION DE CRÉANCE - CONTESTATION - MISSION DU JUGE SAISI

Articles :
ARTICLE 28 RÈGLEMENT DE PROCÉDURE CCJA
ARTICLE 28 BIS RÈGLEMENT DE PROCÉDURE CCJA
ARTICLE 171 AUPSRVE

Est irrecevable, le moyen nouveau et mélangé de fait et de droit.

Aux termes de l'article 171 de l'AUPSRVE, le rôle du juge, lors de l'examen d'une procédure de contestations de saisie-attribution de créances, consiste à se prononcer simplement sur les conditions de fond et de forme de ladite saisie. La cour d'appel qui, ayant souverainement constaté que le débiteur saisi ne contestait pas le montant de la créance, a donné effet à la créance, n'a en rien violé les dispositions dudit article 171 et sa décision est bien motivée. Il s'ensuit que le moyen tiré de « d'une insuffisance de motifs » n'est pas fondé et le pourvoi doit être rejeté.