Présentation de l'OHADA

Presentation-OHADA_Page_10.jpg L'Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) a été créée par le Traité relatif à l'Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique.

En savoir plus

Jurisprudence

 
Cour d'Appel de Niamey • Arrêt du 31/12/2003

Ohadata J-10-278

Arrêt n° 146, Affaire : Elhadji O. A. contre la SOCIETE NIGERIENNE D' ELECTRICITE (NIGELEC SA) Société d'Etat

Catégories : SAISIE CONSERVATOIRE • TIERS SAISI

Mots clés :
VOIES D'EXECUTION - SAISIES - TIERS SAISI - OBLIGATION DE RENSEIGNEMENT - SIGNIFICATION DE L'ACTE DE SAISIE - DEFAUT DE TRANSMISSION DES RENSEIGNEMENTS - CONDAMNATION AUX CAUSES DE LA SAISIE (OUI)

Articles :
ARTICLE 156 AUPSRVE

Lorsqu'il s'agit d'un problème d'exécution, le juge des référés, juge de l'exécution, est tout à fait compétent.

Le tiers saisi auquel l'acte de saisie a été signifié et qui s'est contenté d'affirmer que les pièces seront transmises dans les cinq jours sans y donner suite a failli à son obligation de renseignements telle que découlant de l'article 156 de l'AUPSRVE. Il sera donc condamné au paiement des causes de la saisie.