Présentation de l'OHADA

Presentation-OHADA_Page_14.jpg L'Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) a été créée par le Traité relatif à l'Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique.

En savoir plus

Actualité

Formation au diplôme universitaire de médiateur commercial du 29 mai au 2 juin 2017 à Douala (CAMEROUN)

28/02/2017 09h30 • Lu 4223 fois
Imprimer

Communiqué du Centre Professionnelle de Médiation et de Formation à la Médiation, à la Négociation et au Droit OHADA.

photoLe Centre Professionnelle de Médiation et de Formation à la Médiation, à la Négociation et au Droit OHADA (CEPFOMEN) a le plaisir de vous annoncer sa formation au DIPLOME UNIVERSITAIRE DE MEDIATEUR COMMERCIAL en partenariat avec l'Institut de Formation à la Médiation et à la Négociation de Paris (IFOMENE) et le Centre de Médiation et d'Arbitrage de Paris (CMAP).

Cette formation, destinée à des professionnels, dure 5 jours du lundi 29 mai 2017 au vendredi 2 juin 2017 et se tiendra au siège du CEPFOMEN à Douala dont le plan est joint en annexe.

Les quatre premiers jours de formation visent à permettre aux participants de comprendre l'esprit de la médiation, sa méthode et ses techniques. Elle mêle sur quatre jours, la Formation théorique suivie pour chaque thème enseigné, de mises en situation, jeux de rôle et interventions interactives.

Les exercices pratiques ont pour finalité de permettre aux participants d'acquérir les techniques nécessaires à l'exercice de la mission de médiateur.

Le cinquième jour est consacré à l'évaluation pratique de chaque apprenant mis en situation de médiateur face à deux formateurs qui jouent le rôle de Médiés dans un cas pratique donné.

Les participants auront ensuite :

  • à rédiger un Mémoire de 15 Pages sur la Médiation adressé par mail puis par document papier au CEPFOMEN au plus tard le 15 décembre 2017. Le choix du sujet du Mémoire est libre et peut même porter sur la Médiation traditionnelle dont nous encourageons l'Etude en vue de publication et d'une codification future.
  • à passer un examen théorique et pratique sur la Médiation Commerciale du 26 au 28 octobre 2017 au siège du CEPFOMEN et dont les sujets et cas pratiques sont arrêtés par les trois institutions et la supervision et les corrections assurées par les représentants du CEPFOME, de l'IFOMENE et du C.M.A.P.
  • La publication des résultats et la délivrance du DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE MÉDIATEUR COMMERCIAL signé par les Responsables du CEPFOMEN, IFOMEN et CMAP aura lieu en février 2018 et est subordonnée à l'obtention d'une note globale incluant le Mémoire, d'au moins 12/20 attribuée par le jury des examinateurs et validée par les trois institutions.

Le Diplôme Universitaire de Médiateur Commercial bénéficie de l'équivalence du Diplôme Universitaire de Médiateur Niveau I délivré par l'IFOMENE et ouvre droit à l'inscription à l'IFOMENE pour passer le DU2 (Diplôme Universitaire de Médiateur niveau 2), tant qu'il n'existe pas d'Institution équivalente au Cameroun.

Les meilleurs Mémoires seront publiés sous forme d'ouvrages par le CEPFOMEN avec l'assentiment de l'Auteur qui conserve les droits d'Auteur et bénéficiera de 50 % des recettes provenant de la vente de son ouvrage suivant contrat à passer entre les parties.

P.J. :

Pour toute information complémentaire, merci de contacter :

Brigitte ADA NNENGUE LEBRETON, Gérante de la S.C. CEPFOMEN
Tel. : +237 699 91 40 20 / +237 656 10 10 10 / +33 6 67 59 24 27/
Emails : adannengue@gmail.com / cepfomen2014@gmail.com
Site web : www.cepfomen.org

Laisser un commentaire

06/11/2018 15h03 par Mohamed Bouba Traore

J'aimerai participer aux prochaines sessions.

01/03/2017 00h33 par Brigitte Lebreton Née Ada Nnengue

L'agrément pour être Médiateur et Formateur en Médiation dans l'avenir au CEPFOMEN sera réservée, au Médiateur Diplômés? Quelque soit leur pays d'origine, qui justifieront avoir travaillé comme Médiateur et suivi des formations continues de perfectionnement de la pratique. Ils devront adresser au CEPFOMEN, leur lettre de Motivation accompagné d'un C.V. soumis à la Commission d'Agrément.