Présentation de l'OHADA

Presentation-OHADA_Page_03.jpg L'Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) a été créée par le Traité relatif à l'Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique.

En savoir plus

Dernières News

 
Plus d'articles
 

Actualité

OHADA / Mali / Compte rendu du CLUB OHADA-U MALI sur la formation en techniques de plaidoiries et d'élaboration de mémoires à l'endroit des candidats au Concours International Génies en Herbe OHADA « LOME 2019 »

18/04/2019 09h00 • Lu 926 fois
Imprimer

photo1Le Samedi 13 avril 2019, la Faculté de Droit Privé (FDPRI) de l'Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako (USJPB) a servi de cadre pour la tenue d'une séance de formation sur les techniques de plaidoiries et d'élaboration de mémoires à l'endroit des candidats pour le Mali à la 11ème édition du Concours International Génies en Herbe OHADA (CIGHO) dont la finale aura lieu à Lomé (Togo) en septembre 2019.

Animée par Maître Alfa Habib KONE, Président de l'Association des Jeunes Avocats du Mali (AJAM), cette formation avait pour objectif de mieux préparer les candidats pour les compétitions de la phase nationale malienne. C'était en présence de Monsieur Daouda TRAORE, Enseignant chercheur et Président de la Commission d'organisation dudit Concours, Monsieur Dramane Aguibou COULIBALY Secrétaire général administratif du CLUB OHADA-U MALI, Monsieur Abdoul Mounir BAB, Président de l'Association des Juristes pour la Promotion du Droit OHADA au Mali (AJPDOM), ainsi que Monsieur Mamoutou TANGARA Coordonnateur national du CIGHO et Président du CLUB OHADA-U/MALI.

A l'issue des traditionnels mots de bienvenue à l'endroit des candidats et de leur encadrement, Monsieur Mamoutou TANGARA, Coordonnateur national du CIGHO, a tout d'abord salué le Professeur Moussa DJIRE, Recteur de l'Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako (USJPB) et le Doyen de la Faculté de Droit Privé, le Professeur Kissima GAKOU, pour leur accompagnement et leur soutien sans faille dans le cadre de la bonne organisation des activités de cette compétition interuniversitaire qu'est le CIGHO.

photo2Pour Monsieur TANGARA, ce sont tous les établissements d'enseignement de droit, économie et gestion de l'espace juridique unifié OHADA qui mesurent aujourd'hui l'intérêt du CIGHO qui est entré dans la phase active de sa 11ème édition. En atteste le cas du Mali avec la présence des établissements tels que INTEC-SUP, IHEM et certains étudiants de l'UCAO-UUBA.

Il est donc nécessaire de déployer tous les efforts possibles pour donner toute sa portée à ce Concours international qui, au fil des années, a contribué à mobiliser de très nombreux enseignants chercheurs, avocats, juristes d'entreprises, étudiants en faveur de l'approfondissement constant de l'Etat de droit économique OHADA et l'unité juridique du continent.

C'est dans cette optique que dans le cas du Mali, un partenariat avec l'Association des Jeunes Avocats du Mali (AJAM) a été instauré. C'est son Président, Maître Alfa Habib KONE, qui est ainsi venu animer la séance de formation après avoir procédé à l'ouverture officielle des travaux.

photo3Au cours de cette séance, Maître KONE a insisté, en ce qui concerne les plaidoiries, sur le comportement physique du plaideur, sa capacité oratoire, sa connaissance intrinsèque de la règle de droit et de la jurisprudence, son esprit d'improvisation, sans oublier le respect du temps imparti. Pour lui, c'est la somme de tous ces aspects qui fait du candidat un bon plaideur. L'application de la connaissance du droit, des Actes uniformes OHADA et de leur application par les tribunaux et Cours, de la doctrine, le rappel à des expressions courantes et autre gestes pratiques qui peuvent être propres au candidat, ont été également mentionnés. Des conseils pratiques ont été donnés pour que les futurs plaideurs puissent optimiser les dons naturels qui leur sont propres.

Pour les mémoires, Maître KONE a présenté les techniques clés qui doivent permettre à chacun de faire valoir les arguments de droit tout en respectant les procédures. Les documents exigibles indispensables pour la recevabilité d'un mémoire devant la Cour Commune de Justice et d'Arbitrage OHADA (CCJA OHADA) ont ainsi fait l'objet de développements particuliers.

Maître Alfa Habib KONE a terminé son propos par le partage de quelques petits secrets propres à lui pour mieux préparer les candidats futurs avocats. Il a remercié le CLUB OHADA-U MALI au nom de tous les membres de l'AJAM et a manifesté son souhait de voir se multiplier ces initiatives de formations pratiques dispensés par des professionnels du droit en faveur des jeunes étudiants.

photo4L'assistance, composée d'anciens lauréats, candidats et encadreurs, a pu alors échanger par un jeu très animé de questions-réponses.

Monsieur Daouda TRAORE, en sa qualité de Président de la Commission d'organisation de la phase nationale du CIGHO 2019, a apporté ses contributions et incité les candidats à toujours plus de détermination dans leur maîtrise du droit OHADA. Il a remercié chaleureusement Maître KONE pour la qualité de la formation dispensée et des débats. Monsieur Dramane Aguibou COULIBALY, Secrétaire général administratif du CLUB OHADA-U MALI aussi a fait part de ses observations et a invité les candidats à suivre les conseils avisés dispensés par Maître KONE.

Le coordonnateur national, Monsieur TANGARA, a salué le courage et dévouement des anciens lauréats et les a sollicités pour plus d'engagement autour de l'objectif commun qui n'est autre que la promotion du droit OHADA ; de l'Etat de droit économique et de l'unité juridique africaine au Mali. Monsieur TANGARA a remercié les établissements privés ayant bien voulu prendre part à cette compétition au rang duquel l'INTEC-SUP, l'IHEM et les étudiants de l'UCAO-UUBA qui se sont manifestés volontaires pour prendre part à cette 11ème édition. Il a formulé des vœux de succès à toutes les équipes afin qu'à l'issue des phases nationales, le Mali puisse se retrouver avec une équipe qui puisse valablement le représenter à la finale de Lomé, avec des chances sérieuses de remporter la palme de cette 11ème édition.

Il a remercié l'initiateur du CIGHO, le Président Pierre Olivier LOBE et le chef de projet (« project manager ») Maître Godwin AMENYINU pour leur inlassable engagement en faveur du Concours et partant, plus largement, du droit OHADA et de l'unité juridique continentale. Il a également remercié l'UNIDA/www.ohada.com en la personne de sa Présidente, Madame Fatou SECK DIALLO, pour son appui constant. En plus des mots de remerciements à l'endroit de l'Association des Jeunes Avocats du Mali, un Code vert OHADA dernière édition a été solennellement remis à son Président, Maître KONE avant de procéder à la prise des photos de famille qui a mis fin aux travaux.

Pour toute information complémentaire, merci de contacter :

Monsieur Mamoutou TANGARA
Coordonnateur National CIGHO
Email : clubohada.univer.mali@gmail.com ou mamoutoutang3@gmail.com

Laisser un commentaire

18/04/2019 09h36 par Clarisse Ngoyogno

Bonjour. Pouvons nous entrer en possession de cette méthodologie ? Un document en pdf par exemple ? Merci
Clarangoyogno@gmail.com