Présentation de l'OHADA

Presentation-OHADA_Page_12.jpg L'Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) a été créée par le Traité relatif à l'Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique.

En savoir plus

Jurisprudence

 
Cour d'Appel de Yaoundé • Arrêt du 07/11/2003

Ohadata J-06-88

Arrêt n° 48/CIV, AFFAIRE n° 729/RG/02-03 du 07 Juillet 2003 La Société SYSTEM and Software International SARL (Me DJONKO F.) C/ La Sté CONTINENTAL BUSINESS MACHINES S.A.)

Catégories : FONDS DE COMMERCE • SAISIE ATTRIBUTION

Mots clés :
DROIT COMMERCIAL GENERAL - SAISIE-ATTRIBUTION - OPPOSITION - DELAI DE RECLAMATION DE PAIEMENT

Articles :
ARTICLE 128 AUPSRVE

Faisant grief à l'ordonnance querellée de n'avoir pas ordonné de lui reverser les sommes qu'il a saisies entre les mains d'une banque, l'appelant :1) apporte au juge d'appel la preuve de la reconnaissance de sa créance par la partie adverse ; 2) établit par acte extrajudiciaire la détention par la banque de sommes suffisantes pour le compte de son débiteur ; 3).demande l'infirmation de l'ordonnance.

En effet, aux termes de l'article 128 alinéa 2 AUDCG, il appartient au créancier opposant de faire constater sa créance et d'obtenir le paiement. La Cour d'appel lui a donné gain de cause infirmant l'ordonnance entreprise et en ordonnant en sa faveur le reversement de la somme mentionnée dans le procès verbal de saisie-attribution.