Ohada.com Imprimer

OHADA / GABON / Registre de commerce et du crédit mobilier : Les enjeux du processus expliqués

05/02/2018 08h03 • Lu 1206 fois

Un séminaire de formation des parties prenantes au projet de modernisation du Registre de commerce et de crédit mobilier a été organisé par le ministère de la Justice du 1er au 2 février dernier à l'École nationale de la magistrature.

Cet atelier a bénéficié de l'appui technique et financier de la Banque mondiale. Il était animé par les experts de l'Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA).

Les participants ont été édifiés sur le processus de mise en place du logiciel du Registre de commerce et du crédit mobilier (RCCM), qui vise à améliorer l'exercice juridictionnel des affaires commerciales, exigence de l'espace OHADA, selon Jean-Clair Nguema Obam, directeur de cabinet du ministre de la Justice.

Et Matina Deen, spécialiste principale du secteur privé à la Banque mondiale, d'expliquer en substance que « la modernisation du RCCM vise à instaurer un système d'informations juridiques, économiques et financières sincères et à jour, offrant facilitation et rapidité dans l'accomplissement des formalités relatives à la création et à la vie de l'entreprise ainsi qu'aux garanties mobilières ».

L.R.A., www.union.sonapresse.com
Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Imprimer