Ohada.com Imprimer

Fin de la 44ème session du Conseil des Ministres de l'OHADA : la Guinée veut éponger ses dettes

10/06/2017 12h18 • Lu 1364 fois

photoOuverte le jeudi passé, la 44ème session du Conseil des ministres de l'OHADA a été clôturée hier, vendredi 09 juin 2017, sous la présidence de Me Cheick Sacko, ministre guinéen de la justice, garde des sceaux. Pendant deux jours, cette session a permis aux ministres de la justice et de l'économie et des finances des 17 pays membres de l'organisation d'adopter le règlement portant harmonisation des pratiques des professionnels de la comptabilité et de l'audit dans les États membres de l'OHADA, rapporte le journaliste de Guineematin.com qui a assisté à la cérémonie.

Pour Jean François Moukouna, Ministre de l'économie de la République Démocratique de Congo, il y a deux points majeurs à retenir : « premièrement, nous devons nous donner les moyens pour que demain cette institution demeure... pour la garantie, la sécurité des investisseurs, la sécurité des affaires du droit. Deuxième aspect, nous élargissons le champ opérationnel de l'OHADA : les textes, la pratique comptable et les autres institutions connexes et tout ça contribue à la transparence ».

De son côté, le ministre de la justice de Guinée, s'exprimant sur la situation financière de l'OHADA, a dit qu'il y a beaucoup de retard dans la contribution des États. « Nous-mêmes, en Guinée, on est en retard. Au regard du passé de la Guinée, nous étions absents, on ne payait pas nos cotisations. Donc, depuis 2013-2014, nous sommes présents, nous sommes dans le bureau depuis 4 ans. Nous sommes à jour de nos cotisations, sauf cette année. Monsieur le président de la République a donné des instructions pour qu'on soit à jour de nos cotisations. Quant aux arriérés, on va négocier avec l'organisation pour que ça soit épongé progressivement. Il n'y a pas que la Guinée, il y a d'autres États ; mais, tous ont pris des engagements en matière financière », a expliqué le président du conseil des ministres, ajoutant qu'il sera adopté un financement interne par prélèvement sur les produits financiers et autres produits douaniers dans les différents États.

Enfin, Me Cheick Sacko a dit être satisfait du bon déroulement des travaux de la présente session, avant d'annoncer la tenue, en octobre prochain à Conakry, de la 45ème session du Conseil des Ministres de l'organisation. « Une rencontre au cours de laquelle les points qui n'ont pas pu être adoptés lors de la présente session seront adoptés en octobre prochain », a-t-il rassuré.

À rappeler cette session a également permis au conseil des ministres de faire le point sur l'application du droit OHADA dans les États membres. Ont ainsi été passées en revue les mesures nationales complémentaires à l'acte uniforme relatif au droit des sociétés commerciales et du groupement d'intérêt économique et à l'acte uniforme portant organisation des procédures collectives d'apurement du passif, a-t-on appris sur place.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Imprimer