Présentation de l'OHADA

Presentation-OHADA_Page_13.jpg L'Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) a été créée par le Traité relatif à l'Harmonisation du Droit des Affaires en Afrique.

En savoir plus

Actualité

Avis de soutenance de Thèse de Doctorat en Droit des affaires sur la sécurisation du commerce électronique dans l'espace OHADA le 09 février 2017 à l'Université Jean Moulin - Lyon III

16/02/2017 16h12 • Lu 1593 foisImprimer

photoLe site www.ohada.com a le plaisir de vous informer que Monsieur Abel Henri BILLONG BILLONG a présenté et soutenu publiquement, une Thèse pour l'obtention du titre de Docteur en droit. Portant sur le thème : « La sécurisation du commerce électronique dans l'espace OHADA », la thèse a été préparée dans le cadre d'une cotutelle entre les universités de Douala au Cameroun et Jean Moulin - Lyon III en France.

La soutenance s'est déroulée le 09 février 2017 à partir de 14 heures en la salle CAILLEMER de l'Université Jean Moulin - Lyon 3, École doctorale de Droit.

Le jury était composé de :

  • Joseph, FOMETEU, Professeur à l'Université de N'Gaoundéré - Cameroun, (Président) également Rapporteur.
  • Nicolas BINCTIN, Professeur à l'Université de Poitiers (Rapporteur).
  • Sylvie PIERRE-THOMASSET, Maître de conférences - H D R à l'Université Jean Moulin - Lyon 3 (Directrice de Thèse).
  • Henri-Désiré MODI KOKO BEBEY, Professeur à l'Université de Douala (Cameroun) co-Directeur de Thèse).

Conformément aux règles désormais en vigueur en France imposant la suppression des mentions pour la soutenance des thèses depuis mai 2016, seul le titre de docteur en droit a été décerné au candidat. Néanmoins, reconnaissant l'excellente qualité de la thèse et de la soutenance, le jury lui a adressé à titre personnel, ses félicitations, l'invitant d'ailleurs à une plus large divulgation de ses travaux.

Résumé :

Outre l'opportunité d'une règlementation relative au commerce électronique ainsi qu'à ses acteurs, le processus de construction des règles le régissant intéresse particulièrement l'observateur. Concernant l'encadrement du droit des affaires, la position du législateur commun de l'espace OHADA n'est plus incontestable. De nouvelles méthodes de réaliser les transactions commerciales en Afrique ont en effet révélé la fragilité de ses fondements. Ainsi, l'équilibre inhérent à la mise en place de l'OHADA est de plus en plus menacé. L'intervention de l'organisation commune était activement attendue de sorte à canaliser juridiquement les conséquences du recours à l'Internet. Ces attentes n'ont en réalité été que partiellement satisfaites. En effet, l'OHADA n'a pas encore publié d'acte uniforme dédié au commerce électronique. Cela conduit à l'utilisation des règles existantes, toutefois encore embryonnaires. Il en est ainsi des initiatives étatiques dont la légitimité et l'efficacité dépendent des principes de l'OHADA. Bien que susceptibles de combler les lacunes de ce dernier, elles sont néanmoins visiblement insuffisantes. Elles ne permettent pas non plus de saisir l'ensemble des changements et évolutions des pratiques inhérents à la dématérialisation et à l'ubiquité. Pourtant, autant que leur véhicule à savoir l'Internet, l'émergence des activités économiques en ligne engendre d'importants besoins de sécurité.

La maîtrise des risques multiples d'insécurité dépend de l'émergence d'autres initiatives normatives. Le modèle à construire doit renforcer la cohérence du processus ainsi que celle de la modernisation des règles concernées. Outre les droits français et communautaire, malgré des imperfections constatées, les processus et règles qui en résultent représentent une source nourricière du modèle de sécurisation du commerce électronique dans l'espace OHADA.

Mots clés : COMMERCE ELECTRONIQUE, CYBERCRIMINALITE, CYBERSECURITE, HARMONISATION, INTERNET, SECURISATION, SECURITE, ESPACE OHADA.

Abstract :

Besides the opportunity of a regulation on electronic commerce and its actors, the rules governing the construction process particularly interested observer. Regarding supervision of business law, the position of the common legislator OHADA is not indisputable. New methods to achieve commercial transactions in Africa have indeed revealed the fragility of its foundations. Thus, the balance inherent in the establishment of OHADA is increasingly threatened .The intervention of the common organization was actively expected in order to legally manage the consequences of using the Internet. Those expectations have not been actually entirely satisfied. Indeed, OHADA has not yet released any uniform act dedicated to e-commerce. This leads to the usage of the existing rules, still embryonic. This is the state initiatives whose legitimacy and effectiveness depend on the principles of OHADA. Although likely to fill gaps of the latter, they are nevertheless clearly insufficient. They do not make it possible to grasp all the changes and developments of practices inherent in dematerialization and ubiquity.Yet, as far as their vehicles namely the Internet, the emergence of online economic activity generates important security needs.

The control of multiple security risks depends on the emergence of other standard-setting initiatives. The model building should reinforce the coherence of the process as well as the modernization of the rules concerned. In addition to French and community laws, despite the observed imperfections, processes and resulting rules represent a nourishing source of secure e-commerce model in OHADA.

Keys words: E-COMMERCE, CYBERCRIME, CYBERSECURITY, SECURITY, SAFETY, HARMONIZATION, INTERNET, OHADA.

Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter :

Monsieur Abel BILLONG BILLONG
Email : bah_cm@yahoo.fr

Laisser un commentaire

24/02/2017 18h05 par Josué Koumnobeye Nékoura

Je suis absolument subjugué par l'énoncé de la thèse et je voudrais chaleureusement féliciter le lauréat et don directeur de mémoire pour la pertinence de son thème. Passionné des Technologies de l'Information et de la Communication, je m'intéresse particulièrement aux notions de cybersécurité et de cybercriminalité dans l'espace virtuel africain depuis un certain temps, et cette thématique m'interpelle et aiguise davantage ma curiosité afin d'approfondir mes recherches dans le domaine. Bravo à vous cher Docteur Abel Henri BILLONG BILLONG, votre thèse est une vraie trouvaille!!!

22/02/2017 23h49 par Odette Kutoglo

Félicitation pour votre travail! mr abel BILLONG

20/02/2017 17h02 par Taffo Sandrine

Bonsoir,
j'ai lu avec beaucoup d'attention le résumé de la thèse sus reférencé, et cela a aiguisé en moi l'envie de lire votre thèse. j'aimerai savoir si la thèse est déjà disponible dans nos bibiothèque au Cameroun? si non, ou peut on la trouver?

20/02/2017 05h25 par Rodrigue

Bravo et félicitations pour le brillant travail effectué cela étant d'actualité. juste une précision : le professeur Henri-Désiré MODI KOKO BEBEY est à l'Université de dschang

18/02/2017 18h09 par Doudou Mbaye Ugb Saint Louis

Bonjour Monsieur Billong,
je vous félicite pour le travail remarquable que vous avez abattu.
J'aimerais juste être éclairé sur quelques points relatifs au cadre juridique des start up en commerce électronique(e-commerce) également sur la sécurité des contrats d'affaires en matière de vente et achat électronique et l'encadrement juridique du législateur OHADA en la matière.
Cordialement.